Vous êtes ici : Accueil du site > Découvrir le catalogue > Collection "Sciences & philosophie" > Les mondes darwiniens. L’évolution de l’évolution
Voir en grand

Les mondes darwiniens. L’évolution de l’évolution

Auteurs : Christine Clavien, Pascal Charbonnat, Jean Gayon, Thomas Heams, Jean-Jacques Kupiec, Francesca Merlin, Michel Morange, Jérôme Ravat, Marc Silberstein, Philippe Huneman, Guillaume Balavoine, Anouk Barberousse, H. Clark Barret, Mahé Ben Hamed, Frédéric Bouchard, Pierrick Bourrat., Pierre-Alain Braillard, Nicolas Bredèche, Olivier Brosseau, Henri Cap, Nicolas Claidière, Armand de Ricqlès, Eva Debray, Julien Delord, Jean-Louis Dessalles, Stephen M. Downes, Luc Faucher , Corinne Fortin , Philippe Grandcolas, Christophe Heinz, Guillaume Lecointre, Françoise Longy, Marie-Claude Lorne, Edouard Machery , Christophe Malaterre, Pierre-Olivier Méthot, Antonine Nicoglou, Pascal Picq, Arnaud Pocheville , Pierre Poirier, Thomas Pradeu, Sarah Samadi, Marc Schoenauer, Pascal Tassy, Stéphane Tirard , Priscille Touraille

Sous la direction de Thomas Heams, Philippe Huneman, Guillaume Lecointre et Marc Silberstein. Préface de Jean Gayon


La version eBook (PDF) est disponible sur le site de notre partenaire libraire en ligne : Numilog (cliquer ici). 
Pour la version papier, veuillez cliquer sur l’onglet "Acheter".

A noter : le livre numérique (PDF) est en un seul volume.
Le livre papier est en deux volumes.

1809  : Naissance de Charles R. Darwin.
1859  : Parution de L’Origine des espèces.
2009  : Cent cinquante ans plus tard, la théorie darwinienne de l’évolution reste le paradigme dominant de la biologie et de la paléontologie. Elle prouve sa fécondité et sa puissance explicative dans de très nombreux domaines. Pourtant, dans cet ouvrage, pas question d’un fétichisme de Darwin, mais d’un examen attentif du domaine de validité épistémologique et expérimental des idées du savant naturaliste. Ainsi, ce livre expose leurs multiples ramifications en sciences de la vie, en sciences humaines et en philosophie. A cette fin, cinquante auteurs explorent les grandes notions qui irriguent les sciences de l’évolution, ainsi que de très nombreux chantiers des savoirs biologiques contemporains, puis considèrent les tentatives d’exportation du mode de pensée darwinien à propos de problématiques autrefois hors de son champ d’action (éthique, psychologie, économie, etc.). Les questions du créationnisme et de l’enseignement viennent clore ce volume (voir le PDF de la table des matières au bas de cette page).
 
Edition revue et augmentée (1576 pages) d’un ouvrage paru en 2009 et depuis lors épuisé. Un ensemble de liens hypertextuels permet d’accéder à plus de 2300 sites, correspondant à un vaste répertoire de références bibliographiques (soit en tant que ressources gratuites, soit comme points d’accès à un résumé) ou encore de compléments informatifs sur des personnes, des techniques, des théories, etc.

A écouter : Guillaume Lecointre et François Pépin à l’émission "Le journal de la philosophie" sur France Culture, 3 octobre 2011. Cliquez ici.
 

Citation du philosophe de la biologie Alex Rosenberg, à propos de la traduction anglaise des Mondes darwiniens, à paraître chez Springer début 2014 :
This book is a milestone in the impressive penetration by Francophone scholars into the world of Darwinian science, its historiography and philosophy over the last two decades. Its original title in French,
Les Mondes Darwiniens, aptly reflects the domains of biology and culture that Darwinian theory now comprehends. Its translation into English makes manifest that much of the best work that has made this comprehension possible now comes from the French speaking world of Darwinians. This English translation does indeed serve as a Handbook of Darwinian Thinking that will advance understanding of Darwinian theory in every language.
Alex Rosenberg
R. Taylor Cole Professor of Philosophy, Duke University

Page 29 / Préface de Jean Gayon

Page 41 / Introduction : Les mondes darwiniens / Thomas Heams, Philippe Huneman, Guillaume Lecointre, Marc Silberstein

Partie 1. Les notions

1.1. Les processus

Page 51 / chapitre 1 / Thomas Heams / Variation

Page 71 / chapitre 2 / Thomas Heams / Hérédité

Page 93 / chapitre 3 / Philippe Huneman / Sélection

Page 149 / chapitre 4 / Philippe Grandcolas / Adaptation

Page 177 / chapitre 5 / Armand de Ricqlès & Jean Gayon / Fonction

Partie 1. Les notions

1.2. Les patrons («  patterns  »)


Page 205 / chapitre 6 / Véronique Barriel / Caractère

Page 243 / chapitre 7 / Sarah Samadi & Anouk Barberousse / Espèce

Page 271 / chapitre 8 / Guillaume Lecointre / Filiation

Page 335 / chapitre 9 / Stéphane Tirard / Vie

Partie 2. Le darwinisme en chantier

2.1. Épistémologie


Page 361 / chapitre 10 / Anouk Barberousse & Sarah Samadi / Pourquoi et comment formaliser la théorie de l’évolution  ?

Page 389 / chapitre 11 / Pascal Charbonnat / Continuités et discontinuités des mécanismes de la variation dans L’Origine des espèces

Page 417 / chapitre 12 / Frédéric Bouchard / La fitness au-delà des gènes et des organismes

Page 443 / chapitre 13 / Michel Morange / Darwinisme et biologie moléculaire

Page 461 / chapitre 14 / Pierre-Alain Braillard / La biologie des systèmes peut-elle se passer d’une vision évolutive  ?

Page 489 / chapitre 15 / Antonine Nicoglou / La plasticité phénotypique  : de la microévolution à la macroévolution

Page 537 / chapitre 16 / Christophe Malaterre & Francesca Merlin / L’(in)déterminisme de l’évolution naturelle  : quelles origines pour le caractère stochastique de la théorie de l’évolution  ?

Page 569 / chapitre 17 / Pascal Tassy Darwin et la phylogénétique  : hier et aujourd’hui

Page 601 / chapitre 18 / Guillaume Lecointre / Récit de l’histoire de la vie ou De l’utilisation du récit

Partie 2. Le darwinisme en chantier

2.2. Des molécules aux écosystèmes


Page 637 / chapitre 19 / Thomas Heams / De quoi la biologie synthétique est-elle le nom  ?

Page 687 / chapitre 20 / Jean-Jacques Kupiec / Une approche darwinienne de l’ontogenèse

Page 721 / chapitre 21 / Guillaume Balavoine / La génétique du développement comparée et son apport à la théorie de l’évolution

Page 759 / chapitre 22 / Thomas Pradeu / Darwinisme, évolution et immunologie

Page 789 / chapitre 23 / Henri Cap / Comportement et évolution  : regards croisés

Page 835 / chapitre 24 / Priscille Touraille / Coûts biologiques d’une petite taille pour les Homo sapiens femelles  : nouvelles perspectives sur le dimorphisme sexuel de stature

Page 865 / chapitre 25 / Julien Delord / Écologie et évolution  : vers une articulation multi-hiérarchisée

Page 897 / chapitre 26 / Arnaud Pocheville / La niche écologique  : histoire et controverses récentes

Page 937 / chapitre 27 / Pierre-Olivier Méthot / Darwin et la médecine  : intérêt et limites des explications évolutionnaires en médecine

Partie 3. Le darwinisme exporté

Page 981 / chapitre 28 / Guillaume Lecointre & Chomin Cunchillos / L’exportation de la pensée phylogénétique en biochimie

Page 1019 / chapitre 29 / Marc Schoenauer / Les algorithmes évolutionnaires

Page 1043 / chapitre 30 / Nicolas Bredèche / Evolution de robots autonomes et autres créatures artificielles

Page 1073 / chapitre 31 / Philippe Huneman & Édouard Machery / La psychologie évolutionniste  : enjeux, résultats, débats (chapitres 31 à 37)

Page 1089 / chapitre 32 / H. Clark Barrett / Les modules «  en chair et en os  »

Page 1103 / chapitre 33 / H. Clark Barrett / Le développement comme cible de l’évolution  : une approche computationnelle des systèmes développementaux

Page 1115 / chapitre 34 / Stephen M. Downes / La Psychologie évolutionniste, l’adaptation et l’organisation

Page 1143 / chapitre 35 / Pierre Poirier & Luc Faucher / Des sciences cognitives évolutionnaires doublement externalistes

Page 1195 / chapitre 36 / Jean-Louis Dessalles / Une anomalie de l’évolution  : le langage

Page 1225 / chapitre 37 / Pierrick Bourrat / L’évolution de la religion d’un point de vue darwinien  : synthèse des différentes théories

Page 1259 / chapitre 38 / Christine Clavien / Évolution, société, éthique  : darwinisme social versus éthique évolutionniste

Page 1293 / chapitre 39 / Jérôme Ravat / Morale darwinienne et darwinisme moral

Page 1319 / chapitre 40 / Christophe Heintz & Nicolas Claidière / Les darwinismes contemporains en sciences humaines

Page 1359 / chapitre 41 / Eva Debray / L’économie évolutionniste  : une forme spécifique d’évolution  ?

Page 1385 / chapitre 42 / Mahé Ben Hamed / La linguistique historique, nouveau terrain d’expérimentation de la phylogénie

Page 1415 / chapitre 43 / Françoise Longy / Fonctions biologiques et contenus sémantiques  : la téléosémantique

Page 1453 / chapitre 44 / Marie-Claude Lorne / La naturalisation de l’intentionnalité  : approche et critique de la théorie de Fred Dretske

Partie 4. Le darwinisme reçu

Page 1487 / chapitre 45 / Olivier Brosseau & Marc Silberstein / Évolutionnisme(s) et créationnisme(s)

Page 1513 / chapitre 46 / Corinne Fortin / L’enseignement de la théorie de l’évolution dans le secondaire  : quelques enjeux didactiques

Page 1537 / chapitre 47 / Pascal Picq / Les dessous de l’hominisation  : les origines de l’homme entre science et quête de sens

Page 1559 / In memoriam / Philippe Huneman & Anouk Barberousse / Hommage à Marie-Claude Lorne (1969-2008)

Page 1571 / Les auteurs



COMMENT LIRE NOS LIVRES ELECTRONIQUES (EBOOKS)

Il est conseillé de lire ce PDF en mode double page en vis-à-vis. Le fichier PDF que vous allez acquérir est paramétré par défaut pour s’ouvrir automatiquement selon ce mode. (Logiciels de lecture PDF conseillés : Adobe Acrobat Reader ou Adobe Digital Editions, gratuits). Ainsi, ce document aura l’aspect d’un livre habituel et préservera votre confort et votre agrément de lecture.

Ce PDF contient des liens hypertextes, permettant d’accéder par un simple clic à des sites internet  ; ainsi, le lecteur aura à sa disposition, le cas échéant, de nombreux compléments tels que des notices biographiques, des textes sources, des articles connexes, une iconographie, etc. Ces liens sont signalés par un cadre ou une arobase jouxtant une référence, un nom, un terme technique, etc. Il suffit de cliquer dessus et d’attendre l’ouverture du navigateur.